Programme, point 4: LOGEMENT & CPAS / Programma, punt 4: HUISVESTING & OCMW

Deux priorités aujourd’hui : le logement et l’aide sociale. Je lie ces deux thèmes car une des premières nécessités pour les personnes les plus précarisées est bien souvent de se trouver un toit à un prix raisonnable. Par ailleurs, c’est un constat, la construction de tours d’habitations sociales ne permet pas d’assurer la mixité dans les quartiers. Je vous propose des solutions pour remédier à cet échec, tout en soulignant l’importance de garantir la solidarité avec ceux qui en ont le plus besoin.

Pour assurer aux Bruxellois de vivre dans un logement de qualité, je mets en avant :

  • Une meilleure gestion des biens des régies foncières de la Ville et du CPAS, tant au niveau de leur entretien qu’à celui de leur location. Non à l’insalubrité des logements publics !
  • Une collaboration plus étroite avec la Région pour des contrôles de salubrité dans le secteur privé, afin de veiller à la qualité des logements loués : stop aux marchands de sommeil !
  • La mixité sociale est primordiale pour l’harmonie de notre Ville : cessons de ghettoïser certains quartiers en élargissant l’utilisation de l’allocation-loyer aux logements non communaux. Par ailleurs, parce que pouvoir acheter son habitation, c’est aussi une forme d’ascenseur social, la location-achat doit être possible, surtout pour les nouvelles constructions de la Ville et du CPAS.
  • La nécessité d’installer des infrastructures publiques et privées lors de nouvelles implantations de logements : accueil de la petite enfance, école, lieux de divertissements, de soins et de commerce.

Pour que la solidarité puisse être proposée avec qui qui en ont besoin, pour l’avenir du CPAS, je propose :

  • une formation des assistants sociaux en lien avec les spécificités du terrain sur lequel ils travaillent,
  • un budget à maintenir soutenable, notamment en récupérant les sommes là où c’est possible, notamment lors des fraudes ou par la responsabilité des parents vis-à-vis de leurs enfants encore étudiants,
  • une insertion dans la société par la formation des non-qualifiés et la mise au travail,
  • d’approfondir la lutte contre les personnes qui profitent de la misère (proxénétisme, mendicité forcée, fraude sociale).

 

Twee prioriteiten vandaag: het woningbeleid en maatschappelijk welzijn. Deze twee thema’s zijn nauw verbonden want de eerste prioriteit van de armste mensen, is het vinden van een huis tegen een redelijke prijs. Bovendien zien we dat nieuwe sociale woontorens geen sociale diversiteit in onze Stad verzekert. De solidariteit met diegene die het meest nodig hebben garanderen, is voor mij belangrijk.

Omdat elke Brusselaar een kwaliteitswoning verdient, benadruk ik de volgende punten :

  • Een beter beheer van de eigendommen van de Grondregies van de Stad en het OCMW, zowel op het vlak van onderhoud als verhuring. Neen aan onbewoonbare woningen van de Stad!
  • Een nauwere samenwerking met het Gewest voor bewoonbaarheidscontroles in de privé-sector, om de kwaliteit van de privé-woningen te verzekeren: stop de huisjesmelkers !
  • Sociale diversiteit is primordiaal voor de harmonie in de Stad : laat ons stoppen met het bouwen van nieuwe ghettos in bepaalde wijken. Dit kan door de huurtoeslag ook buiten de Stadseigendommen of het huurkoop-systeem toe te passen.
  • Het is noodzakelijk nieuwe openbare en privé-infrastructuren te voorzien als er ergens nieuwe woningen komen: crêches, scholen, ontspannings-, zorgs- en handelsplaatsen.

Om de solidariteit nog te kunnen aanbieden aan diegene die het nodig hebben en voor de toekomst van het OCMW stel ik voor :

  • een specifieke opleiding voor de maatschapelijke assistenten, afgestemd op de realiteit op het veld,
  • een duurzame begroting, o.m. door het terugvorderen van geld waar het mogelijk is, bvb. wanneer er sprake is van sociale fraude. Ook de de verantwoordelijkheid van de ouders ten opzichte van hun nog studerende kinderen moet aangepakt worden.
  • opleidingen voor niet-gekwalificeerde werkzoekenden en hulp bij het zoeken naar werk
  • een krachtigere strijd tegen wie van de ellende profiteert : pooiers, gedwongen bedelarij, sociale fraude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *